Travaux

La réactivité du traitement de l'eau

A taille humaine, nous assurons la plus grande réactivité sur les principaux domaines du traitement d’eau en travaux et maintenance préventive et curative.

Nous réalisons les travaux de désembouage, détartrage et équilibrage afin d’accompagner nos clients exploitants dans un processus d’amélioration continue du confort des usagers et de réduction de l’emprunte énergétique.

Solution tout en un adaptée par équipement comprenant :

  • Prélèvements d’eau sur l’ensemble des réseaux
  • Analyses physico-chimiques en laboratoire
  • Maintien des paramètres physico-chimiques adéquats du réseau – conditionnement
  • Maintenance des équipements :
      • Adoucisseurs
      • Traitements anticorrosion
      • Traitement biocide
      • Déconcentration automatique
      • Filtres désemboueur magnétiques
      • Disconnecteurs
      • Phmétrie
      • Chlorométrie
  • Production d’un rapport comprenant :
      • Les actions effectuées
      • Les résultats d’analyses
      • Nos préconisations d’actions correctives ou d’amélioration
      • Chiffrages associés

Le désembouage curatif est une opération de nettoyage des canalisations et des émetteurs en vue d’assurer la libre circulation du fluide caloporteur.

Celui-ci est obligatoire en amont de toutes opérations aussi importantes que (sans que cette liste soit exhaustive) :

  • Un remplacement de chaudière (garantie constructeur)
  • Une rénovation de circuit de distribution
  • La création de nouveaux réseaux
  • Un équilibrage

Il comprend :

  • Analyses physico-chimiques du réseau avant travaux
  • Injection du réactif fluidifiant au pH adapté en fonction des matériaux en présence
  • Mise en suspension /
  • Solubilisation des sels minéraux, boues minérales et organiques
  • Rinçages colonne par colonne avec inversion des flux
  • Mise en place d’un poste hydropneumatique afin d’augmenter les turbulences
  • Réinjection de réactif si nécessaire durant l’opération
  • Analyses physico-chimiques avant, pendant et après intervention
  • Conditionnement préventif
  • Contrat d’assistance technique annuel pour le suivi et le maintien des bons paramètres

Le détartrage/désinfection est une opération de nettoyage des équipements de production et de désinfection en vue d’assurer la libre circulation de l’ECS et de se prémunir du risque légionnelle.

Il comprend :

  • Détartrage chimique
    • Solubilisation des sels minéraux, boues minérales et organiques au PR 147 (réactif détartrant)
    • Passivation des surfaces au PR 150 (passivant) afin d’éviter la flore de rouille
    • Neutralisation du métal et de l’ensemble des rejets au PR 151 (neutralisant)
    • Rinçage et remise en eau
  • Détartrage mécanique
    • Ouverture des ballons et des échangeurs à plaque pour élimination des dépôts calciques
    • Rinçage à contre-courant avec inversion
    • Elimination des dépôts
  • Désinfection
    • Préparation d’une solution mère désinfectante d’hypochlorite dans un bac et introduction dans le réseau à l’aide d’une pompe d’injection afin de maintenir une concentration de 80 à 100 mg/l de chlore pendant une durée de 2 heures
    • Rinçage soigneux de l’installation
    • Remise en eau après avoir vérifié l’absence de solution désinfectante
    • Désinfection résines et bac à sel adoucisseur à l’Acide paracétique

La désincrustation est une opération délicate de nettoyage chimique des canalisations d’eau chaude sanitaire.

Elle comporte notamment la nécessité absolue d’avoir accès à tous les logements concernés (dans une configuration Compteur en logement).

Chaque configuration nécessite une méthodologie spécifique et adaptée en fonction des installations visitées (exemples : cuivre, acier galvanisé, PVCC, réseaux recyclés en totalité ou partiellement, emplacement en cave ou en vide sanitaire, etc.).

L’équilibrage est une intervention sur les pieds de colonnes afin d’obtenir une répartition équitable des débits en fonction de la charge thermique de chaque colonne pour des températures homogènes en logements.

Elle comprend :

  • Un réglage de première approche de chaque vanne réalisé en tenant compte des situations géographiques de chaque colonne par rapport à la production
  • Utilisation d’une mallette de calcul PFM 5001 à microprocesseur avec prise des débits, des pressions différentielles et des pertes de charge.
  • La vanne de la colonne la plus éloignée de la production sert de vanne de référence et est équilibrée en premier lieu.
  • Les débits réglés par colonne sont égaux aux débits de tous les radiateurs dont elle dépend (calcul de débit correspondant à la puissance radiateur)
  • La même opération sera réalisée sur la vanne à proximité de la vanne de référence, et ainsi de suite, colonne par colonne.
  • Une fois toutes les colonnes équilibrées, les nappes horizontales seront effectuées selon la même méthode en choisissant comme vanne de référence la plus éloignée du circulateur primaire.
  • Ajustages des réglages par températures extérieures entre -5°C et +5°C
  • Un dossier sera remis en fin de travaux comportant la grille des réglages réalisés sur chaque organe d’équilibrage.
Retour haut de page